Lorsque je suis arrivé à Montréal de C.B., j’ai décidé de m’installer à Beaconsfield où j’ai passé presque 40 ans. C’est à Beaconsfield que j’ai élevé mes enfants, là qu’ils ont fréquenté l’école primaire, qu’ils ont joué au hockey, à la ringuette et au soccer, et qu’ils se sont fait des amis.

Pour moi, Beaconsfield est toujours ‘la maison’ et c’est la ville que j’associe à la famille, à l’amitié et à tout autre souvenir agréable.
Pour moi Beaconsfield a toujours signifié amitié et bon voisinage, un art de vivre paisible et agréable dans la quiétude et la beauté de ses rues boisées et de son aménagement. J’ai vécu dans plusieurs villes et en ai visité beaucoup, ici, là et ailleurs, mais Beaconsfield reste dans mon esprit comme la plus belle de toutes.

Je me considère très privilégié d'avoir pu représenter mes concitoyens de  Beaconsfield à la Chambre des Communes pendant plusieurs années. Beaconsfield a toujours exprimé pour moi l'esprit communautaire et l'harmonie qui caractérisent son cadre de vie - au sein duquel le respect mutuel et l'harmonie lient les citoyens quelles que soient leur langue et leur origine.

Félicitations, Beaconsfield, et que le prochain siècle soit aussi harmonieux et empli de succès que le premier 

Salutations,
Clifford Lincoln